Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le château

par Dodo

publié dans Jeux collectifs

Voici un petit jeu qui est fait sur une séance de badminton mais qui peut s'adapter sur d'autres sports.

 

Nombre de joueurs : à partir de 8

Age : dès 6 ans

Durée : 20 minutes

Matériel : Raquette de badminton, stock de volants, plots, caisse (qui représentera le château)

 

Objectifs pédagogiques :

Etre capable de mobiliser les capacités motrices de l'individu dans un environnement donné :

  • Envoyer avec precision le volant de manière coordonné
  • S'organiser collectivement pour atteindre un objectif
  • Etre capable d'utiliser plusieurs trajectoires pour envoyer le volant à la caisse

Mise en place du terrain :

On place une caisse au milieu du terrain. On forme un cercle d'un rayon de 1 mètre environ avec les plots et un deuxième d'un rayn de 3 mètres à partir du même centre.

Les defenseurs seront entre les deux cercles et les attaquants à l'extérieur.

 

Déroulement :

Les joueurs snt divisés en deux équipes. L'une équipe attaquera, l'autre defendera et on inversera les rôles.

L'équipe attaquante aura une certain nombre de volants et devra essayer de les envoyer dans le château au centre du jeu.

L'équipe qui défend devra essayer d'intercepter les volants pour protéger le château.

Il est interdit de rammaser un volant pour le relancer.

La manche s'arrête quand il n'y a plus de volants.

On compte ensuite le nombre de volants qui ont atteint le château.

L'équipe qui aura atteint le plus de fis le château remportera le jeu.

 

Consignes de sécurité :

Faire atention au moment du lancer qu'aucun enfant n'est à côté de soi

Ne pas tirer sur les défenseurs

 

Evaluation :

Combien de volants ont atteint la caisse ?

L'enfant réalise t'il le bon mouvement pour lancer le volant ?

Combien de fois les enfants se sont ils organisé pour atteindre l'objectif ?

Ont ils réussi à envoyer dans la caisse une fois démarqué ?

Combien de temps mettent ils à lancer les volants en stock ?

 

Commenter cet article