Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le ticket d'entrée au pays des druiks

par Dodo

publié dans Ballades sensorielles

Voici un petit jeu qui est une des nombreuses manières de commencer une ballade sensorielle. Cette méthode permet une approche autour d'une fabulation et permet de rentrer dans un monde imaginaire. Il se cumule très bien avec de nombreux autres jeux que l'on peut retrouver dans la rubrique ballade sensorielle.

 

Nombre de joueurs : pas de nombre minimum

Age : dès 4 ans

Durée : 30 minutes

Matériel : des formes dessinés sur des petits papiers (rond, carré, losange...)

 

Objectifs pédagogiques :

Permet aux enfants de regarder minutieusement la nature qui les entoure

EC d'identifier des formes simples

  nain-9091[1]

Fabulation :

Dans cette forêt vie de tous petits hommes et de toutes petites femmes, qui sont extrêmement timides, les Druiks. Ces personnes vivent dans un endroit tout prêt d'ici, mais cet endroit est caché par la magie si on n'a pas la clef. Comme je connais cette forêt depuis très longtemps, j'ai déjà eu l'occasion de les rencontrer et ils m'ont offert la possibilité de retourner les voir en m'offrant des indices pour trouver les clefs qui permettent de les trouver.

Ils m'ont donné des papiers et m'ont dit que si je trouvais dans la nature un objet naturel qui possède cette forme, cet objet me servira alors de clef pour les retrouver.

 

On distribue alors un papier a chaque enfant afin que chacun puisse les voir.

Puis dans un périmètre donné on laisse les enfants chercher un objet qui puisse correspondre.

 

Une fois que tous les enfants ont trouvés, on peut s'aventurer plus loin dans la forêt.

 

L'histoire se termine alors en général par la construction d'un village pour les Druiks car ils ne sont plus à l'endroit où nous les avions rencontrés. Ce nouveau village leur permettra peut être de revenir ?

 

Commenter cet article

for more information 12/09/2014 14:26

When the author described “this forest lives of little men and tiny women”, he did mean a lot of other aspects apart from the literal meaning. I think he was trying to convey the boundaries we have created within ourselves.